L'ART DU CLICHE ACNEIQUE ?

Le film commence par le jugement d'un gamin de 11 ans pour piratage d'un système informatique du gouvernement ! Déjà, doué le gamino ... Son nom de pirate :Zerocool (Jonny Lee Miller). Houla, vous et moi à son âge, on se contentait de faire joujou avec nos Commodore 64. Le gamin là, il se fait interdire d'ordinateur jusqu'à ses 18 ans. Evidemment, ça ne l'empêche pas de continuer. Un jour, il se fait éjecter d'un serveur déjà occupé par un autre pirate, Acid Burn (prononcé beurnn, pas burnes !). Il ne tarde pas à se rendre compte qu'Acid Burn n'est autre qu'une jeune fille (Angelina Jolie) de son lycée, membre d'un groupe de pseudo hackerz (cf. ci-dessous). Il fait leur connaissance et découvre par hasard en piratant un serveur, que le responsable de la sécurité de la boîte en question s'apprête à délivrer un virus méga-dangereux qui lui permettra de piquer incognito un tas de sous à la boîte. Hmm ? Nos gentils hackers vont jouer au chevalier blanc et sauver le monde du méchant virus ...

Why un nanard ?

Le film est bourré de clichés et le trait "Djeun's" est forcé à mort. Tenue extravagante, histoire de lycée, rollers... Mais lorsque le méchant de trente balais au moins, se déplace, dans son entreprise high tech bourré d'ordinateur, en skate board, on éclate de rire !

Trop cool le roller !

Alors, c'est la guerre etre les rollers et les skaters ??? Non mais tout est permis. Les djeun's vont en boîte en roller, joue à des grosses consoles et achète des CD pirates en vente devant la boîte ! C'est le Hacker Night Club !

Avec quelques termes techn PC, on fait comme les grands, comme les vrais. Avec des MAC... Et des PC en univer virtuel en 3D (voir le fond de l'image). Whaou ! C'est windows 2099 ???

Mais le FBI méchant également (merde, où va la moral ?) les poursuit avec des fusils mitrailleurs et une armada digne de rambo. C'est méchants une disquette dans l'oeil ?

Les gentils hackers sauve le monde, le méchant boude et casse d'ailleurs son poste de radio (vrai ). Caprice d'administrateur réseau...

Je ne peux résister à vous raconter la scène la plus nanardesque:
Le méchant fait un odieux chantage contre une disquette jaune qu'il veut récupérer. Il donne un rendez vous au héros dans la rue. Le petit gars se tient sur le trottoir, la disquette bien tendue vers la route. Le méchant arrive; il descend de voiture avec chauffeur; il chausse son skate et se tient à la portière de la voiture qui démarre. Il chipe la disquette au passage...

L'anecdote

La petite histoire veut qu'à la sortie du film, le site officiel "hackers" fut pirater pour de vrai et l'image originale fut remplacée par celle ci-dessous.

Oh le méchant HCK !

Conclusion : Si vous êtes hacker, ne regarder pas ce film, si vous êtes jeunes non plus...

 

 

Retour au TOP 10