LES RIVIERES POURPRES 2
LES CHEVALIERS DE L'APOCALYPSE

 

FICHE DU FILM

Date de sortie : 18 Février 2004
Réalisé par Olivier Dahan

Avec Jean Reno, Benoît Magimel, Camille Natta

Film français.

Genre : Policier, Action, Thriller


Durée : 1h 40min.

Année de production : 2003

Mélange du "Au nom de la rose + yamakasi"

Retournez vous, les méchants sont derrières !


Je te tient par la barbichette ...

Indiana Jones n'est pas loin...

UNE SUITE ? OUI, BIEN FOIREE !

Le producteur, Alain Goldman a voulu faire une suite, voire une trilogie comme "Alien". Le premier opus s'éloignait déjà du bouquin de Jean-Christophe Grangé. Le n°2 s'éloigne de tout !

D'abord, aucun lien avec le premier volet, si ce n'est Jean Réno, le commissaire Nimans. Jean Réno (j'adore cet acteur) est le seul point positif du film.

Encore un duo de choc

Alors pourquoi un nanar ?

Luc Besson a porté secours au projet . Pourtant, il est bon notre Luc "Skywalker"... Mais on ne fait pas un thriller comme on fait Banlieu 13. Le plus gros reproche du film est l'incohérence, et les scènes d'actions dignes de TAXI 2.

Passons sur la légèreté du scénario qui se veut le plus tordu possible pour mettre en haleine le spectateur, qui ne comprendra rien de toute façon.

Mais des moines sadiques qui font des bonds de 10 mètres, c'est des yamakasis de Shaolin ? Un moine, c'est gentil à la base? Alors, "pourquoi sont-ils si méchants" (Cf Orangina rouge)?

Mais, Monsieur, on a voulu faire un film spectacle au lieu de faire un thriller... Conclusion, ça pête le feu de partout mais c'est à vomir . Beuarrrrrgllll !

On aurait préféré une ambiance plus mystique, esothérique, plus intimiste...

Le décor du monastère fait penser au chateau de Dracula, avec des personnages à 100 à l'heure. Là, ils en font de trop.

Les moines volent et ne craignent pas les balles ?
Une perquisition avec des blindés et des militaires ? (Expliquez moi ?)
Des néo nazis avec la bénédiction monastique en quête du Graal ?

Le plus drôle, c'est la scène dans le supermarché : Au rayon fruits et légumes, on a des moines avec des saï japonais (petites dagues) qui commettent un meurtre en plein jour devant 100 personnes... Je pense qu'une balle dans la tête au coin d'une rue sombre, c'est moins voyant !!!

Trop tard la cavalerie

Bref, on en rajoute, on en fait de trop.

Alors, yamakasi + Indiana Jones + Au nom de la rose = ce nanar.

Bref, ça suinte l'incohérence tout le long du film, avec des moines paramilitaires acrobates, qui ne prennent aucune précaution pour cacher leur meurtre ! Et oui, dans tout polar, le méchant ne met pas dans son propre lit, sa dernière victime.

Il paraît qu'il y aura un troisième volet, les rivières pourpres 3... Je crois que ce volet restera fermer pour moi ! Bonne nuit.

Retour au TOP 10

Retour au sommaire